Mère au foyer, au secours ! 24

 

24

Après la semaine épuisante que vous venez de vivre, vous aspirez à la tranquillité. Allez-vous enfin pouvoir faire votre fameuse séance de relaxation ? Vous rêvez ? Toute la tribu est partie ce matin, non sans mal. L’homme avait besoin de vous pour faire son nœud de cravate, le petit dernier pour attacher ses chaussures et l’ado pour retrouver son téléphone. Vous avez dû abandonner vos recherches car il était déjà en retard, mais vous lui avez promis que vous continuerez de regarder dans la journée. À cet âge-là, leur portable est la chose la plus importante au monde. Ils sont perdus sans. C’est devenu leur doudou, leur manière de rester en contact permanent avec leurs semblables. Les ados ont un langage bien à eux et il a fallu apprendre leurs petits "signes" de geek pour pouvoir décoder avec eux sans qu’ils aient honte de vous. (Nous en parlerons une autre fois car les lessives n’attendent pas.)

Comme je vous disais, toute la tribu est enfin partie, mais en vous laissant l’intendance à gérer : la vaisselle du petit déjeuner sur la table, les valises à déballer, le frigo à remplir, les lessives à lancer.

Ah ! Les lessives, parlons-en ! Grrr !!!

Avec la tribu, vous avez investi dans un lave-linge de neuf kilos. Même si vos filles ne vivent plus sous votre toit depuis quelque temps, les garçons ont besoin de deux tee-shirts et survêtements par jour, sport oblige, et l’homme de chemises impeccables pour le bureau. Avant de démarrer votre machine, vous devez faire le tour des pièces afin de récupérer le linge sale. Vos petits Poucet sèment leurs vêtements un peu partout dans la maison et vous êtes au défi tous les matins : chasse aux chaussettes sales, caleçons, etc. Retrouver tout ceci vous demande des efforts surhumains. Cette première étape réussie, vous passez à la seconde : trier les couleurs du blanc. Ouf ! Après trente minutes de perdue sur votre emploi du temps ministériel, la machine tourne.

À peine celle-ci lancée, vous entendez un drôle de bruit dans le tambour. Vous regardez à travers le hublot et vous voyez le téléphone portable de l’ado qui vous nargue (le téléphone, pas l’ado).

Vous soufflez un bon coup, vous êtes bonne pour aller chez l’opérateur cet après-midi afin de voir ce que vous pouvez faire pour sauver le mobile de votre affalé. En plus, de gérer les tâches ingrates, vous devez toujours faire face aux imprévus dus aux négligences de vos protégés.

Vous fermez la porte de la buanderie pour ne plus entendre le bruit du téléphone nageant dans le linge et vous allez vous faire une infusion « bien-être ». Oui, déjà stressée par la chasse aux vêtements sales, le téléphone noyé, vous avez besoin d’un breuvage relaxant…À peine, l’eau frémissante dans la tasse, votre Smartphone bipe ; SMS de l’homme ! « Tu n’as pas trouvé ma carte bancaire dans la poche de mon jean ? Je crois l’avoir laissé hier soir après avoir payé le péage. »

Vous lisez et relisez son message deux fois. Si c'est le cas, le pantalon est dans la machine. Vous rajouter un second sachet d’infusion « bien-être » dans votre mug, ce ne sera pas du luxe. Décidément, vous êtes entourée de têtes en l’air. Et dire que les recruteurs ne veulent pas de vous car vous êtes restée trois années au foyer, sans ne rien faire, bien évidemment. Ils n’ont toujours pas compris que diplômes et titres ne remplaceront jamais l’expérience d’une mère au foyer parée à toute épreuve et en toute circonstance. Elle sait à la fois travailler dans l'urgence et jongler avec plusieurs activités en même temps. Dommage, car ils seraient gagnants sur toute la ligne : une supermaman a un C.V. mille fois plus performant que n’importe qui au monde.

Vous l’avez compris, la MAF, n’a jamais de repos.

Texte © Laura Mare

À suivre !

Panier

Le panier est vide