Mère au foyer, au secours ! 13

13

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui nous touche toutes : l’homme à la maison !

Même si vous l’adorez, quand il est en vacances ou en week-end, c’est une catastrophe. Il ne prend jamais aucune initiative et a tendance à se laisser porter par vous. D’ailleurs, vous vous demandez souvent comment il manage soixante personnes au bureau.

Avez-vous constaté qu’il est souvent fort embarrassé face aux tâches ménagères ? La seule chose qu’il fait volontiers : passer l’aspirateur ! Normal, le bruit du moteur doit lui rappeler celui de la moto. L’homme aime les appareils bruyants.

La pièce de la maison qu’il fréquente le moins est la cuisine ; lieu inconnu pour lui. Pas question d’y mettre les pieds. Il prétend que c’est votre territoire. Et les rares fois où il y pénètre, c’est soit pour ouvrir le frigo, soit pour vider le lave-vaisselle. (seule tâche accessible à ses compétences ménagères). Et encore, lorsque c’est lui qui range la vaisselle vous ne retrouvez plus rien ! Si vous faisiez la même chose dans son outillage, il râlerait à coup sûr ! Si vous avez le malheur de le lui dire, il vous répondra qu’il vous a aidé et que vous n’êtes jamais contente. Qu’à l’avenir, il ne vous rendra plus service. C’est vrai ça ! Vous êtes la seule à salir les assiettes !

Et quand il le fait, vous devez le féliciter au moins une cinquantaine de fois car l’homme est un grand enfant. Quand il est là, vous n’avez plus quatre enfants, mais six (oui, l’homme en vaut bien deux à lui seul, si ce n'est pas trois, parfois.)

L’homme a toujours besoin d’être complimenté quand il parvient à sortir du canapé pour entreprendre une tâche qui pour lui est une corvée. On dirait qu’il vient d’accomplir l’exploit du siècle. « Chériii, tu as vu, j’ai vidé le lave-vaisselle ? » Cela a le chic de vous énerver mais comme vous maniez le self-control à merveille et que vous ne souhaitez pas froisser sa susceptibilité légendaire, vous jouer le jeu en le félicitant. C’est tout juste si vous ne devez pas l’applaudir. Oui, pour lui, contribuer aux tâches ménagères est une prouesse ! Quand il garde la tribu, ce n’est pas mieux. À votre retour, vous le retrouvez assis avec les enfants devant la console en pleine partie de Mario Kart.

Et quand vous êtes ensemble, vous n’en pouvez plus. Il a tendance à vous suivre partout. Il a toujours quelque chose à vous dire. Les enfants ont grandi et, eux, rêvent d’autonomie, mais pas lui.

Finalement, sa présence vous pèse plus qu’autre chose et vous êtes ravie de voir le lundi arriver. Au moins, vous pourrez souffler.

Vivement la retraite, ça promet !

Texte@Laura Mare

À suivre !

Panier

Le panier est vide