Mère au foyer, au secours ! 20

20

Tout sourire, l’homme est de retour avec son nouveau jouet. Il a pris soin d’acheter un barbecue électrique ; au moins, à part faire sauter les plombs, il n’y aura pas de dégâts majeurs.

Pendant qu’il lit la notice de montage, vous le regardez perplexe. Vous le savez, le bricolage et lui, ça fait deux. Et votre crainte est qu’il vous réquisitionne pour le faire à sa place. Déjà, quand les enfants étaient petits, c’était vous qui construisiez les Playmobil, les maisons Barbie, les robots, et autres jeux. Tous les modèles de Lego vous sont tellement familiers que vous pourriez, en période de Noël, en faire la démonstration en magasins de jouets. Vous êtes vraiment une supermaman P-A-R-F-A-I-T-E !

Vous bousculez l’homme gentiment en lui disant que vous n’êtes pas venus jusqu’ici pour rester enfermés. Pendant l’escapade de votre moitié au centre commercial, vous avez bien évidemment, telle une petite fourmi, pris le soin de tout préparer : crème solaire, serviettes de bain, boissons, goûter. Normalement, comme d’habitude, vous n’avez rien oublié. Parés pour un après-midi détente, vous sentez intérieurement que vous allez pouvoir enfin vous relaxer. En tout cas, vous le souhaitez très fort. La plage est à moins de huit cents mètres à pied, mais votre adolescent traîne les savates. Il râle ! « C’est nul de marcher ! » Sa casquette ficelée à l’envers sur la tête (il sait que vous détestez), sa serviette de bain jetée nonchalamment sur les épaules, il reste derrière la tribu. Vous comprenez, « ça craint d’être avec les parents ! » Le petit dernier, lui, porte sa bouée, son seau et sa pelle. Il court à côté de vous (à cet âge, il n’a pas encore honte d’être avec vous). Il est tellement content d’aller voir la mer que rien ne le dérange. L’homme porte la glacière avec toutes les choses I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E-S pour passer un après-midi parfait et le parasol pour vous protéger des UV. Il aurait préféré rester à monter son nouveau fourneau, mais vous ne lui avez pas laissé le choix. Vous le connaissez suffisamment pour savoir que s’il reste à la résidence, c’est pour faire la sieste ! Et, qui va surveiller les enfants à la plage, si vous y allez seule avec eux ? VOUS ! Alors, il est hors de question de vous retrouver encore une fois à veiller sur vos loulous. Même si vous n’avez pas cinq semaines de congés payés, vous méritez, vous aussi, de vous reposer.

Vous avez à peine parcouru trois cents mètres que l’homme vous demande de rebrousser chemin car il a oublié de fermer la voiture en laissant les clés sur le contact.

Vous rappelez votre tribu près de vous, vous vous asseyez sur la glacière que votre distrait vient de laisser choir et vous attendez son retour. Si vous descendez seule avec les enfants à la plage, il serait capable de se perdre et vous faire appeler au micro du poste de secours. Vous savez que c’est dans ses compétences car il vous l’a fait en grande surface. Si, si ! Promis !!! On reviendra sur ce sujet une autre fois car là, il arrive et nous allons pouvoir enfin aller à la plage.

Texte© Laura Mare

À suivre !

Panier

Le panier est vide