Mère au foyer, au secours ! 21

21

Vous avez à peine posé les pieds sur la plage que déjà les premières plaintes se font entendre : « maman, j’ai du sable dans mes claquettes !  » ; « mam’s, pourquoi on s’installe ici ? C’est chiant ! On n’aurait pu se mettre là-bas ! » Vous dit votre ado, qui a certainement dû repérer une jolie jeune fille ; « chériee, on ne reste pas longtemps, hein !  »

Vous ne pipez mot, vous continuez à allonger les serviettes, là où ça vous chante. C’est tout de même vous qui gérez le ministère !!! L’homme pose la glacière, ouvre le parasol tel le héros qui vient de vous sauver des flammes (évitez l’humour, il n’aime pas ça). Votre grand, c’est installé un peu plus loin pour ne pas avoir honte et le petit dernier, attend avec sa patience habituelle que vous vous occupiez de lui.

Vous avez tartiné les enfants de crème solaire, sauf votre affalé de quinze ans, qui lui, n’a pas besoin de ces choses de gamins. Vous demandez à l’homme d’accompagner la tribu se baigner pour apprécier un moment de tranquillité bien mérité.

Ouf ! Vous allez pouvoir reprendre le cours de votre relaxation là où vous l’aviez laissé quelques heures plus tôt.

Allongée sur le dos, les yeux fermés, vous fredonnez dans votre tête « Le soleil donne », de Laurent Voulzy. Le soleil commence à vous relaxer et vous vous laissez aller. Le fameux, lâcher-prise de votre médecin vous revient en mémoire. Et là, à l’instant, vous pensez qu’il avait raison. Il faut savoir déléguer et l’homme est bien sûr capable de s’occuper des enfants, peut-être pas aussi bien que vous, mais il est capable... Vous répétez inlassablement cette phrase dans votre esprit. Pleine de bonnes résolutions, vous allez certainement vous en convaincre, enfin tout au moins essayer.

Cinq, dix, quinze, vingt minutes s’écoulent et toujours pas de nouvelles de votre tribu, pas de plainte, pas de cris, rien... Comment se fait-il ?

Cela vous inquiète car vous n’avez pas l’habitude. Votre esprit est tourmenté, et s’il était arrivé quelque chose ? Et si ?...

Mais non, l’homme est peut-être distrait, mais pas complètement idiot ! Enfin, vous l’espérez !

Vous ouvrez les yeux et vous découvrez l’homme, allongé à côté de vous, en train de ronfler. C’est comme ça qu’il s’occupe des enfants ?! Vous le secouez pour le réveiller et lui demandez où sont les enfants.

« Ils jouent. » vous répond-il d’une voix ensommeillée.

Ni une, ni deux, vous vous levez. Vous les cherchez des yeux, mais à part des enfants inconnus vous ne reconnaissez pas les vôtres. Votre cœur s’emballe, votre esprit est en alerte.

Soudain, vous sentez de l’eau froide dans votre dos. Qui ose vous arroser ? Qui est ce mal élevé ? Vous vous retournez pour râler et qui est l'arroseur ? Devinez ?

Texte© Laura Mare

À suivre !

Panier

Le panier est vide