Régulièrement, vous aurez en page d’accueil, de petits éditos exprimant mes humeurs, mes émotions, mes coups de gueule, mes petits bonheurs ; toujours avec franchise, sans langue de bois !

 

Ll'homme parfait existe-t-il ? 2

Dans ce catalogue virtuel, les pages sont incroyablement bien expliquées. Julie a en face d’elle, une librairie masculine en libre-service. À sa guise, elle peut cibler son idéal masculin. Pour ce faire, il lui suffit de taper ses goûts et ses envies. En un clic, toute la gent masculine au profil recherché est devant elle, et avec photo, s’il vous plaît ! Un véritable bonheur. À les regarder et à lire leur description, ils sont tous mannequins, photographiés torse nu et bronzés de surcroît avec des professions de rêve. Que demander de plus ? Le rayon masculin n’a jamais été aussi vaste et aussi bien rempli. Julie est au supermarché de l’amour, sans les inconvénients de la file d’attente…Pour passer en caisse, elle n’a qu’à demander une conversation ou un simple coup de téléphone. La frénésie s’empare de Julie et elle commence la ronde sélective. Elle va d’abord cibler un homme « parfait» de sa région, ce sera plus simple si la suite lui donne envie de rencontrer cet apollon du Net.

Tout excitée de découvrir le prince charmant du futur, elle s’installe confortablement dans son fauteuil et entame ses recherches. Elle hésite entre deux :

Le premier s’appelle John. Sa fiche descriptive est alléchante : grand, blond, yeux bleus. Profession : chef d’entreprise. Hobbies : lecture, écriture, voyages.

PARFAIT ! Il est tout simplement digne de son C.V. de chasseuse Diane.

Cela tombe bien, ce gentleman est en ligne. Elle se décide à lui envoyer un message et attend impatiemment qu’il lui réponde. À aucun moment, elle ne se pose la question de savoir pourquoi ce bellâtre est derrière son écran au lieu de travailler. Avec le physique de rêve dont dame nature l’a gâté, il n’a normalement rien à faire sur cette page de célibataires en manque de tendresse. Il doit avoir sa cour tel le roi Soleil…Pas le temps de se poser une autre question que déjà on lui annonce qu’elle a un message. Julie est aux anges ! Rien de plus simple qu’une inscription sur un site de rencontre.

« Bonjour Diane, chassez-moi  !»

Elle qui s’attendait à lire des vers dignes de Ronsard, elle se retrouve devant deux lignes qui ne ressemblent pas à un romantique. Déçue, elle passe son chemin sans répondre…

Elle retourne au supermarché faire son choix dans le rayon des hommes parfaits afin de prendre connaissance du deuxième apollon qui lui plaisait.

Texte@Laura Mare

À suivre !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

 

Cette fois-ci, je vous emporte avec moi dans le tourbillon des rencontres. Je me suis imprégnée d'une histoire vraie envoyée par Julie. Elle sera en ligne en plusieurs fois.(vous pouvez encore m'envoyer vos témoignages si vous souhaitez, comme elle, que je la raconte sous ma plume. Mais, je vous demande un peu de patience car j'en ai beaucoup à écrire !) Bonne lecture ! Laura Mare

 

L'homme parfait existe-t-il ? 1

Avez-vous déjà rencontré l’homme parfait ? L’homme bien sous tout rapport. La quarantaine épanouie, avec une belle situation et surtout SANS ENFANT. Eh bien, Julie vient de le trouver. Oui, elle a trouvé la perle. Pas au croisement d’une rue, pas dans une soirée, mais sur Internet. Tout a commencé un matin de novembre. Le ciel gris chargé de tristesse lui renvoyait ses états d’âme. Son cœur et son corps vident d’amour depuis si longtemps réclamaient un peu de chaleur, un peu de tendresse et davantage de choses plus sensuelles.

C’était un lundi. Et comme tous les lundis, sa collègue de bureau se gargarisait de son week-end. Julie ne l’écoutait qu’à moitié, envieuse de son escapade amoureuse à Deauville avec son nouvel amant. Qui, soit dit en passant, était marié…Mais, cela ne dérangeait, ni ne bousculait ses principes. Julie, quant à elle, préférait l’abstinence. Sa morale l’empêchait d’emprunter un homme à une autre. Mais, l’abstinence à la longue a des limites. Alors, entre deux dossiers, elle a erré sur un site de rencontre… Elle, si timide, si timorée, si introvertie, s’est inscrite sous un pseudo digne des grandes tombeuses : Diane la chasseresse ! En deux clics, en deux minutes seulement, elle est devenue une autre. Par magie, sans bistouri, juste par quelques mots inscrits sur une page virtuelle, là voilà partie à la chasse à l’homme. Une vitrine complète s’offrait à elle. À lire les annonces, ils étaient tous parfaits. Quel bonheur ! Elle allait pouvoir enfin rencontrer le prince charmant…

Texte@Laura Mare

À suivre !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Je ne lis pas l’avenir !

Il vous arrive parfois de faire des analyses graphologiques à quelqu’un, qui poussé par la curiosité, vous prend pour Madame Irma.

Monsieur Martin me contacte la semaine dernière pour une analyse graphologique, la première question qu’il me pose est : vous est-il possible de lire l’avenir dans mon écriture ? Eh bien, la réponse est NON ! Vous n’êtes pas médium que je sache.

Vous expliquez gentiment, avec une infinie patience, à ce cher monsieur Martin, la différence qu’il y a entre le graphologue et la voyante. Le premier étudiera en long en large et en travers votre graphisme pour vous aider à vous connaître, tandis que le second vous parlera de la pluie et du beau temps qu’il fait dans votre vie.

À travers son écriture, vous pouvez analyser ses traits de caractère, ses problèmes affectifs, ses qualités et ses défauts (petits et grands, soit dit en pensant), la dépression, les névroses, etc., et même la gourmandise, si, si !

L’écriture est l’essence de l’être. Elle est donc unique et est le reflet de son âme. Qu’avec tout ceci, il peut en fonction de son tempérament prendre peut-être un nouveau départ dans sa vie personnelle ou professionnelle ou tout simplement se connaître pour ne pas refaire les mêmes erreurs passées.

Mais, en aucun cas, vous étalez des tarots pour connaître le futur.

Il pense qu’à l’aide de l’analyse vous allez résoudre les problèmes à sa place. Point du tout ! Soyons sérieux une minute. L’analyse se fait en plusieurs étapes. Vous avez envie de lui répondre (encore avec vos satanés proverbes),« aide-toi et le ciel t’aidera ». Mais vous vous retenez de peur de le froisser.

Au téléphone, vous le sentez déçu. « Monsieur, il y a quelque chose qui vous chagrine ? » « Oui, je pensais que vous lisiez l’avenir !»

Vous raccrochez épuisée par cette conversation stérile tout en vous demandant si vous n’allez pas écrire un livre sur le nombre de désespérés qui vous contactent pensant que vous êtes Madame Soleil.

Texte@Laura Mare

À suivre !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Les premiers rayons du soleil sont à peine sortis qu’on vous parle déjà du grand ménage de printemps !!! Comme si vous aviez attendu le mois d’avril pour aérer et nettoyer la maison de fond en comble. Pfff !

Mais la chose qui m’horripile le plus ce sont les titres des magazines féminins.

À l’arrivée du printemps, ils ne parlent que des bienfaits de la marche, de jambes belles et légères, allergie au soleil, de cellulite et surtout de poids. Maigrir avant l’été c’est possible, disent-ils !

Oui, d’accord ! J'avoue ! Qui n’a jamais fait un régime à l’approche des beaux jours lève le doigt ? En ce moment, vous prenez n’importe quelle couverture de magazine, vous lirez « régime miracle », « j’ai perdu 5 kilos en dix jours », « fini les kilos superflus »,etc. Sur les ondes, c’est la même chose. Entre deux chansons sur Nostalgie, (normal vous approchez de la cinquantaine), une voix suave s’élève pour vanter les mérites d’une nouveauté weight watchers. Déjà que le nom de cette méthode de régime est imprononçable alors s’il faut encore se priver de chocolat ça ne va pas vous rendre aimable. Surtout que ce dernier est bon pour la santé et a des vertus irremplaçables : il est antifatigue et antidéprime. Pourquoi s’en priver ? Hein ! Pour ne plus entendre cette publicité, vous coupez la radio pour écouter votre CD préféré et vous tomber sur la chanson de Florent Pagny « vieillir avec toi ». Décidément tout est fait pour vous rappeler les années qui filent et défilent. Bon, de toute façon nous aviserons le moment venu, car comme dit l’adage, en avril ne te découvre pas d’un fil. Et nous attendrons bien le mois de mai pour faire ce qu’il nous plaît !

Sur ce, je file, j’ai faim !

Texte@Laura Mare

A suivre !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Bonjour à tous,

 Depuis quelque temps, mon site compte entre 201 et 398 visites journalières. Je n'ai pas encore répondu à tous. Mais, comme je l'ai toujours fait par le passé, je ne manquerai pas de le faire personnellement. Certains d'entre vous me suivent depuis mes débuts ; onze ans déjà ! Suite à ma longue absence, je ne m'attendais pas à un tel retour. Je suis très émue.

Pour vous remercier, je vous invite à créer des citations d'avril. Elles seront mises en ligne sur mon site, en page d'accueil, avec votre nom si vous me le permettez ! Allez, au boulot !;)

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez me suivre sur facebook en me demandant en "amie" et  poster vos citations sur mon mur ou me les envoyer en MP.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009134397108

Si vous préférez, adressez-les moi via ma messagerie : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NB/ Ce n'est pas un poisson d'avril :)

Du fond du coeur, mille mercis pour votre fidélité.

Amitiés sincères.

Laura Mare

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Panier

Le panier est vide